Jeux Paralympiques : une Margot Boulet médaillée et pleine d’ambitions pour Paris 2024

JP Tokyo Aviron Photo G Picout

Par Etienne Bonamy – dimanche 29 août 2021 / Crédits photos : Gregory Picout. Photo : équipe de France de quatre mixte barré avec : Erika Sauzeau, Antoine Jesel, Rémy Taranto, Margot Boulet et Robin Le Barreau

 

Trois régates à Tokyo et une médaille de bronze à la clé, c’était écrit. Le quatre de pointe avec barreur mixte, dans lequel rame Margot BOULET, a pris la 3ème place de la finale ce dimanche midi sur l’eau du bassin paralympique. Derrière les intouchables britanniques et l’équipage américain, le bateau tricolore a tenu les promesses des régates précédentes. « On s’attendait à ce que les Australiens restent bord à bord longtemps avec nous mais ils ont décroché aux 500m, ensuite on a tenu bon ». Pour la licenciée du club de Nogent-sur-Seine, venue à l’aviron fin 2019 seulement, le podium pour ses premiers Jeux se fête « comme une victoire même avec du bronze. Ça crée beaucoup d’émotions, de fierté, de soulagement aussi. La pression monte au fil des jours à voir dans le village les autres athlètes qui réussissent ou pas. C’était notre tour, c’est génial ».

 

La fête annoncée le dimanche soir au pied du bâtiment des Français dans le village pour célébrer les médaillés du jour prend toute son importance. Ça se savoure ces moment-là, même si on est en petit comité, c’est la valeur du travail », dit encore Margot. Avec le retour en France le 31, d’autres festivités suivront avant d’envisager le retour au sport dans quelques semaines après les vacances. Elle est la seule athlète ici à représenter la gendarmerie en tant que sportive de haut-niveau. « J’ai été gendarme avant et j’avais passé et réussi les tests d’entrée du GIGN. Après mon accident (à la réception d’un saut en parachute) j’ai été intégrée comme personnel civil de la défense. Je n’ai pas un poste de gendarme classique, je suis sportive de haut niveau à temps plein rattachée à la gendarmerie ». Et son contrat court jusqu’en 2025, après les jeux de Paris 2024, son prochain grand objectif. Elle aura 34 ans. « Je compte y être mais je ne sais pas encore dans quelle discipline. Il est possible que je revienne dans ma discipline de base qui est la natation. Idéalement je voudrais faire les deux après il faut voir si logistiquement c’est possible dans le programme. Je n’ai pas les réponses aujourd’hui, mais je vais continuer de m’entraîner en aviron ou en natation ou les deux pour Paris ».

 

Nicolas PEIFER, 30 ans, pense aussi à Paris mais pour l’heure il enchaîne les matches à Tokyo. Après son succès facile samedi en simples, il a poursuivi ce dimanche en double avec Stéphane Houdet. Avec la même efficacité car la paire coréenne, face aux champions paralympiques 2016, n’a rien pu faire, battue en deux sets. La cadence s’accélère ce lundi avec deux rencontres au programme pour le Lorrain. « Dans un tournoi où on est engagé sur la durée, on sait qu’il faut gérer les efforts. Avant les matches on calcule mais sur le court, on ne donne pas de priorité », disait-il y a quelques jours. Une partie en double pour s’ouvrir la porte des demi-finales, l’autre en simple, dans la même journée, c’est du costaud.

 

Kevin LIOT, déjà présent aux Jeux 2012, connaît la pression d’une journée très remplie. Le tireur de l’Amicale Laïque Neuves-Maisons, atteint de quadriparésie (une paralysie qui touche les quatre membres), est au pas de tir dans l’épreuve de carabine à air comprimé 10m debout ce lundi. Sur la bonne lancée de sa Coupe du monde à Lima en juin où il a décroché son quota paralympique et trois médailles, le Lorrain aimerait se glisser en finale à l’issue des qualifications. Assis dans son fauteuil, la carabine posée sur une potence, c’est avec le dos du pouce, le seul à utiliser cette technique, qu’il presse la gâchette. Ça lui réussit, il a battu tous ses records. Et maintenant, la cible paralympique.

 

Les résultats du 29 août

 

PARA AVIRON

Sea Forest Waterway

Quatre de pointe avec barreur mixte PR3 – Finale A

FRANCE, 3ème

Margot BOULET

Médaille de bronze

 

TENNIS FAUTEUIL

Ariake Park

Double messieurs – 2ème tour

Nicolas PEIFER-Stéphane Houdet – IM Ho-Won-OH Sang-Ho (Corée du Sud) : 2-0 (6-1, 6-1)

 

Le programme du 30 août

 

TENNIS FAUTEUIL

Ariake Park, à partir de 8 heures (heure française) :

Double messieurs – Quart-de-finale

Nicolas PEIFER-Stéphane Houdet – Daniel Caverzaschi-Martin de la Puente (Espagne)

Simple messieurs – (3ème tour)

Nicolas PEIFER – Takuya Miki (Japon)

 

PARA TIR SPORTIF

Stand d’Asaka, 6h15 (heure française) :

10m carabine à air comprimé debout SH2 (mixte) – Qualifications

8h45 (heure française) :

Finale

Kevin LIOT